Episode 1 : Sel supplie Maîtresse Caly de devenir son esclave à demeure et commence son parcours initiatique

Ceci n'est que le premier d'une série d'épisodes que j'ai ordre de vous relater. En effet je suis redevenu l'esclave de la Sublime Maitresse Caly mais parmi les conditions drastiques qu'Elle m'a imposées figure celle qui consiste à raconter de manière détaillée et transparente la manière dont j'ai été - cette fois totalement - réduit en esclavage et ce qu'est aujourd'hui ma nouvelle vie.  

Je suis en effet redevenu l'esclave de Maîtresse, mais cette fois ci à demeure, car - après avoir eu une faiblesse passagère qui m'avait valu à juste titre d'être congédié - deux événements importants, l'un professionnel et l'autre personnel, m'ont rendu totalement disponible et l'idée d'appartenir à nouveau à la sublime Maîtresse Caly est vite devenu une obsession: je ne pensais plus qu'à Elle, si Belle, si Autoritaire, en un mot si Supérieure et faite pour Dominer. Qu'il avait été doux d'être à ses pieds de servir et de souffrir, et qu'il serait bon de revenir à nouveau se prosterner devant Elle et s'abandonner pleinement à la Volonté et aux caprices de cette Femme exceptionnelle, cette fois ci sans limite de temps ni de barrières à respecter.   

J'ai donc pris la plume - ou plutôt me suis mis à mon clavier - pour écrire un long message dans lequel je suppliais humblement Maitresse de bien vouloir me réadmettre à Ses pieds et m'engageais - dans le cas où elle voudrait encore de moi - à ne mettre plus aucune limite à ma soumission et à n'opposer aucune barrière à Sa volonté de domination. 

Je suis resté longtemps sans réponse mais - au moment où je me résignais au sort que j'avais mérité en n'ayant pas été digne de Maîtresse, je reçus de Sa part et lus avec un mélange de délice, d'excitation et de crainte le message suivant:
- "Mon petit Sel; tu as raison de reconnaître dans ta lettre que tu t'étais conduit de manière faible et lâche et je devrais te bannir à jamais de ma présence. Toutefois je veux bien te donner une deuxième et dernière chance mais ce sera aux conditions suivantes qui ne sont ni négociables ni même discutables. Tu me dis en effet n'avoir plus de limites à ta soumission et - si tu redeviens mon esclave - je vais te prendre au mot et faire de toi exactement ce que bon me semble et je m'arrangerai pour qu'il n'y ait aucune échappatoire possible. Déjà, avant de te présenter devant moi, tu vas aller dans un centre spécialisé et subir un épilation totale en excluant seulement ton visage, écris moi à nouveau pour me dire quand ce sera fait et sois bien attentif à ce que le travail soit parfaitement réalisé.     

Je me suis exécuté en plusieurs séances - jusqu'à que ce que toute pilosité ait disparu - en me demandant ce que pouvait penser la jeune femme qui s'occupait de moi. Avait elle déjà vu des demandes de cette nature? avait elle compris quel en était le motif? Je ne le saurai probablement jamais et de toutes manières cela importait peu. En rentrant chez moi, je contemplais dans un miroir mon corps totalement et définitivement imberbe, qui me donnait déjà l'impression d'être offert à la cravache de Maîtresse et mettait en évidence mes tétons déjà développés par les délicieux traitements qu'Elle m'avait infligés. C'est donc avec l'impression d'avoir accompli un premier pas irréversible vers mon destin que j'écrivis à Maîtresse que j'avais obéi à Sa première instruction. 

Cette fois ci la réponse ne tarda pas et cette accélération de l'histoire me fit penser au jour où j'avais selon ses instructions effectué une chasse au Trésor autour de la Gare du Nord pour la retrouver dans un café après avoir revêtu des bas, un string, et m'être mis des pinces aux seins. 
- "C'est bien, Sel, j'ose espérer que tu es bien épilé, à présent tu vas aller de ma part dès que possible dans la sex shop au xx de la Rue zzzzz. Tu te présenteras au vendeur sous ton nom de Sel, tu régleras la note qu'il te présentera et tu feras ce qu'il te dira" .Sachant que Maîtresse Caly n'aime pas attendre et ayant encore le souvenir des retentissantes gifles que j'avais reçues pour avoir tardé à faire marquer mon collier à Son Chiffre, je suis allé immédiatement dans cette sex shop et ai réglé la note que le vendeur m'a présentée. Puis je l'ai suivi dans la cabine d'essayage et ai du baisser mon pantalon pour qu'il me pose une cage de chasteté (la très connue CB 3000). Alors que je lui demandais les clés du cadenas, il m'a tendu un enveloppe qui contenait une lettre de Maîtresse:- "Sel, le vendeur a ordre de me donner directement les clés du cadenas, car à partir de maintenant, je vais vraiment prendre le contrôle de ta vie sexuelle, comme je l'ai déjà fait, mais cette fois c'est sans limite de temps, je te libérerai quand je le jugerai bon, peut être dans un mois, ou un an, ou jamais. Je te donnerai de nouvelles instructions ultérieurement, mais auparavant je veux que tu aies le temps de te pénétrer de ton nouveau statut. Cravachement. Maîtresse Caly" 

Je suis rentré chez moi à la fois avec un sentiment de trouble: j'avais déjà en effet porté une cage similaire et contemplé la clé du cadenas attaché par un fin collier et se balançant dans le sublime décolleté de Maîtresse mais cette fois c'était plus sérieux, je savais que je devrais affronter les douloureuses tentatives d'érections nocturnes et supporter un port de longue durée, mais en même temps j'avais pris le chemin vers un destin auquel j'aspirais, j'étais donc relativement serein et attendis avec un mélange d'impatience et d'appréhension la prochaine étape 
AU COURS DU PROCHAIN EPISODE:   SEL EST CONVOQUE ET SIGNE SON ENGAGEMENT 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Soumis N. : Avant ma première séance avec Maîtresse Caly

Deux regards pour une seule soirée - Debriefs de Princess et de Poivre pour "L'apéro des soubrettes"

Les fouets de Charon Delaforge