Articles

Affichage des articles du 2014

Séance avec Alain : Quand le petit bouton de l'appareil électrique devient le prolongement de mon clitoris

Image
Ma première séance chez Maîtresse Caly.
Avant toute rencontre avec une nouvelle maîtresse, le tract et la tension m'envahissait .... Pourquoi me trouvais-je là ?
En fait, alors qu'il m'est périodiquement nécessaire d'être entre les mains d'une Dominatrice, je cherchais alors à connaître une nouvelle maîtresse, àressentir de nouvelles sensations,à subir de nouveaux traitements ... Maîtresse Caly semblait apporter tout cela.
Le premier contact par mail fut tout de suite très encourageant : alors que certaines maîtresses semblent être aux abonnés absents (ce qui est peut-être réel !), maîtresse Caly ne tarda pas à me répondre.
Une fois soigneusement rempli son questionnaire destiné à exprimer mes attentes, mes envies et aussi mes craintes, elle me contacta téléphoniquement. Sa voix, jeune et claire, me mit toute de suite en confiance : Il me fallait alors rencontrer Maîtresse Caly, et très vite ...
Le rendez-vous fut pris pour le surlendemain.
Le jour dit, à l'heure dite…

Correspondances Lionel et Maîtresse caly : La 1ère belle séance n'est pas toujours la 1ère

Image
Chère Maîtresse,
Dans quel état d’esprit aborde-t-on une séance ? Le plus sérieusement du monde. On se sent investi d’une mission, d’une responsabilité. Il y a une sorte de gravité, voir une concentration quasi religieuse. Il s’agit de satisfaire celle qui vous reçoit, de l’honorer. Une sémantique qui peut être celle d’un rendez-vous galant. Mais ici la satisfaction n’est pas d’ordre sexuel et s’il convient d’honorer c’est par son obéissance et sa soumission.
Le plaisir et la souffrance ne sont pourtant pas si éloignés. Je me souviens d’une scène du film trentenaire « Histoire D’O n°2 ». Le film en lui même n’est pas un monument du cinéma et se perd dans une esthétique un peu prétentieuse. Dans cette scène, deux femmes sont à 4 pattes sans que le spectateur ne puisse rien voir d’autre que leurs visages ni entendre quoi que ce soit. L'une connaît la douleur et l'autre le plaisir. Une d’elles semble crier sans que l’on puisse en deviner la source : s’agit-il de l’ivresse d’un coït …

debriefing de séance de R. la domestique

Image
Bonsoir madame, Une bien belle Dame et une belle rencontre que cette toute première fois à votre service ! C'est toujours pour moi le même chemin lorsque j'ai à me présenter sans connaitre qui va m'ouvrir et comment cela va se passer. J'ai longtemps attendu pour avoir cette chance avec vous et j'ai même hésité plus d'une fois , comme à chaque fois, durant toute période qui précède, poussé par mes pulsions de plus en plus fortes , celles qui me guident à chaque fois vers ces chemins inhabituels, inavouables et retenu par mes inquiétudes ou la raison qu'il faudrait toujours garder dans une vie trop consensuelle : 

·crainte aussi de ne pas être compris dans ma démarche de soumise en uniforme trop coloré ou pas assez couleur donjon, ·crainte de mauvaise interprétation sur ma personnalité dans cette tenue qui signifie service alors que cette robe signifie pour moi obéissance, soumission, punition et abus. ·crainte d'une mauvaise rencontre avec un, une ou des inco…