Articles

Affichage des articles du décembre, 2013

La plume face à la toile avec Philfri Artiste-Peintre : Fantasme N°4

Image
Purification et renaissance

Il paraît, qu’en chacun de nous, cohabitent le « mal » et le « bien », des notions diamétralement opposées et qui pourtant n’auraient aucun sens l’une sans l’autre. Il semblerait aussi, que dans nos pratiques sadomasochistes nous soyons des barbares, des gens qui manquent cruellement d’imagination et d’humour.
Je ne crois rien de tout ça. Je pense que le mal et le bien se confondent pour faire des êtres à part entière et je crois que le SM est sans doute une pratique des plus drôle où tout est permis dans la mesure où il s’agit d’un jeu entre adultes consentants. Une pratique qui permet de remettre les choses là où elles auraient dû être depuis longtemps.
Ne pourrions-nous pas comparer cela à un jeu d’enfants mais des gamins plus âgés et avertis ? Des mômes sans foi ni loi qui finalement n’ont jamais eu l’occasion d’être réellement des gamins ?
Mis à part ces derniers mois, nous n’arrivions pas dans cet univers alternatif par hasard. Derrière chaque masque, se c…

La plume face à la toile avec Philfri Artiste-Peintre : Fantasme N°3

Image
La toile de l'amour
L’amour, comme le bonheur, est une chose rare et complexe voir subjective pour ne pas dire irréelle.
Toute ma vie j’ai eu l’impression de lui courir après pour qu’il me tombe dessus lorsque je m’y attendais le moins. Et, toute ma vie aussi, au moment où il m’enveloppait de son voile de douceur un coup de couteau venait rompre le charme, l’envie, la joie pour le remplacer par le chagrin, la douleur et la déception.
Je suis sans doute plus amoureuse de l’amour que je ne suis capable d’être aimée sur le long terme. Ma vision de ce sentiment est sans doute trop perfectionniste ou trop utopique pour être comprise par les hommes ou alors est-ce une histoire de mérite ?
Il n’y a que dans ma relation sadomasochiste avec toi que je me suis le plus rapprochée de ce que j’attendais de mon idéal amoureux.
Toi : fidèle, soucieux de mon bonheur, capable d’anticiper mes moindres désirs, constamment à l’écoute de mes émotions allant jusqu’à te désintéresser totalement de ce que tu …